Comment devenir agent de sécurité

L’agent de sécurité est en poste dans tous les lieux accueillant du public. Sa présence nous est familière. Nous le croisons dans chaque centre commercial, à l’entrée des établissements culturels ou lors d’évènements sportifs. Pourtant, le métier reste en partie méconnu. Il recouvre de nombreuses activités, multipliant ainsi les possibilités d’emploi. Le secteur recrute en permanence. Il s’agit d’assurer le gardiennage des sites industriels et de prévenir toute tentative d’effraction, de vol ou de dégradation de biens, mais aussi de veiller à la sécurité des personnes dans les espaces publics.

Le contexte international des Jeux Olympiques de 2024 en France et le flux de population occasionné devraient d’ailleurs booster l’embauche. À la recherche d’un secteur porteur pour votre orientation à venir ou pour une reconversion professionnelle, vous vous demandez comment devenir agent de sécurité ? Puisque l’uniforme d’agent de sûreté ne suffit pas, nous vous détaillons les différentes options pour accéder au métier.

Quelle formation suivre pour devenir agent de sécurité ?

Pour devenir agent de sécurité, il est possible de suivre un cursus scolaire après la troisième. Mais vous pouvez aussi travailler dans la sécurité sans diplôme. Il faut alors vous inscrire auprès de la CNAPS pour bénéficier de la formation professionnelle obligatoire. Pour certaines professions militaires, la reconversion ne représente qu’une formalité.

Obtenir un CAP d’agent de sécurité pour démarrer dans la vie professionnelle

Le niveau CAP permet de travailler dans les grandes surfaces, de surveiller les entrepôts ou de garder les chantiers. Une mention complémentaire donne accès à la sécurité civile et d’entreprise ou à la sûreté des espaces ouverts au public. Le diplôme ouvre la voie aux concours de catégorie C dans la fonction publique.

Obtenir un BAC Pro pour travailler dans la prévention et la sécurité

Le BAC Pro initie aux différents métiers de la sécurité. Il permet de comprendre les enjeux de la prévention des risques et de la gestion des systèmes de surveillance. Il débouche sur un BTS : les étudiants se préparent au management opérationnel de la sécurité. Un BAC+3 est l’occasion de se spécialiser dans l’hygiène sécurité environnement. Un niveau BAC suffit cependant à accéder aux concours de catégorie B pour intégrer la fonction publique, au service d’un ministère, après obtention de l’habilitation.

Obtenir un certificat de qualification professionnelle

Si vous souhaitez vous reconvertir en agent de sécurité, vous pouvez suivre une formation dispensée par un organisme privé. Il s’agit de vous préparer à passer les différentes unités d’évaluations avec QCM à remplir et mise en situation. Au terme des 175 heures de formation continue, vous maîtrisez les gestes de premiers secours, les contraintes juridiques du métier, la gestion des conflits et des risques incendies ou terroristes. Vous apprenez les postures à adopter lors des contrôles de sécurité. Vous vous formez aux différentes technologies de surveillance. La formation des moins de 26 ans est prise en charge par le Conseil Général.

Dans le cadre d’une reconversion, il convient de s’adresser à Pôle emploi ou d’utiliser le compte personnel de formation. En revanche, pour exercer le métier, l’examen ne suffit pas : vous devez obligatoirement demander votre carte professionnelle auprès de la délégation territoriale du Conseil National des Activités de Sécurité Privée, rattachée à votre zone de résidence. Elle vous sera délivrée par le Préfet et restera valable pour une durée de 5 ans.

Quelle formation pour devenir agent de sécurité

Quel profil faut-il pour accéder à la formation d’agent de sécurité ?

D’autres mentions légales conditionnent la validation des acquis professionnels. Pour intégrer la formation en alternance et obtenir le Titre à Finalité Professionnelle d’Agent de Prévention et de Sécurité (TFP APS, ex CQP APS), il faut justifier de sa majorité et d’un casier judiciaire vierge. La carte professionnelle n’est, par ailleurs, attribuable qu’à ces strictes conditions. Pourtant, la profession exige des qualités personnelles. Elle ne recrute pas des représentants de la loi, mais des agents capables de veiller au respect de la réglementation en vigueur dans un établissement privé en particulier. La vigilance par rapport aux risques éventuels en cas de manquements relève aussi de la fonction.

Un agent de sécurité garde son calme en toute circonstance

En contact avec le public ou les clients, l’agent de sécurité doit faire preuve d’un relationnel à toute épreuve. Selon la structure d’accueil, son rôle est d’inspecter les bagages ou les sacs avec tact. Le portier de discothèque comme l’inspecteur de magasin peut se retrouver face à un individu peu coopératif ou agressif. Sa mission consiste alors à rappeler le règlement en vigueur au sein de l’établissement, sans générer de conflits. Son calme permet de gérer au mieux la situation, au moins en attendant l’intervention de la gendarmerie ou des services de secours. Quand la situation dégénère, il est tenu d’avertir sa hiérarchie et les forces de l’ordre.

Un agent de sécurité transmet correctement les informations importantes

Les agents de sûreté qui surveillent des locaux industriels ou exercent en tant que veilleur de nuit dans un entrepôt ne croisent personne. Ils sont néanmoins sélectionnés sur leur aisance à communiquer. Ils donnent l’alerte en cas de problème constaté. Une bonne maîtrise de la langue est nécessaire à la compréhension des consignes de sécurité et aux réglementations. Un agent de prévention peut avoir à donner des indications précises sur l’état de santé d’une personne blessée, sans jamais perdre son sang froid. Après chaque incident, il faut rédiger un rapport. L’agent de sécurité consigne aussi les horaires d’entrée et de sortie des différents intervenants et les badges d’accès distribués.

Un agent de sécurité analyse les différentes situations pour intervenir rapidement

L’exercice de la fonction d’agent de sécurité requiert un sens aigu de l’observation. Il doit adopter une posture dissuasive dans certaines circonstances. Lors de rondes ou depuis son poste, il reste attentif aux détails pour repérer les éventuels dysfonctionnements des systèmes. Sa connaissance des risques d’incidents associés lui assure une bonne réactivité. Il dispose d’un court délai pour prendre la bonne décision sans prise de risque inutile. L’employeur n’attend pas de son agent qu’il joue les « superhéros ». Le rôle de l’agent est de prévenir les autorités compétentes quel que soit le poste occupé. Mais sa fonction lui accorde une certaine polyvalence. L’agent de sécurité privée intervient à différents niveaux.

Les métiers de la sécurité privée

Quels sont les différents métiers de la sécurité privée accessibles ?

Le professionnel de sécurité évolue dans de nombreux secteurs. Chaque domaine d’activité implique une mission particulière pour répondre aux conditions de prévention et de sécurité. L’agent de sécurité peut occuper divers postes :

Rondier

Le rondier est affecté à la surveillance d’un bâtiment ou intervient dès que l’alarme se déclenche sur un site. Il fait des rondes régulières à l’intérieur des sites industriels. Le rondier intervenant se rend sur les lieux avec son véhicule pour vérifier la cause du déclenchement de l’alarme. Il prévient, si besoin, les autorités compétentes.

Opérateur en télésurveillance

Le poste de l’opérateur en télésurveillance consiste à protéger différents sites depuis un local dédié. La surveillance des écrans n’est qu’une partie de son activité. Il veille aussi au maintien de la transmission des images. S’il doit se rendre sur les lieux pour constater la nature du problème, il rédige un compte rendu.

Agent de prévention des vols

Son rôle est avant tout dissuasif. Il intervient sur les sites de stockage ou dans les supermarchés. Il prend en charge les personnes suspectées de vol ou détectées via la caméra de vidéosurveillance. Il prévient sa hiérarchie, mais ne se substitue jamais à la police.

Agent de sécurité incendie

Spécialisé dans les risques incendie, il intervient dans de nombreuses entreprises pour vérifier les installations et le matériel. Sa mission se concentre essentiellement sur les sites classés à risque.

Agent cynophile de sécurité

Il exerce son métier aux côtés de son chien, entraîné pour la fonction. Il doit maîtriser le comportement de son chien dans toutes les situations.

Agent de sécurité évènementiel

Il opère en équipe, lors de salons, congrès ou spectacles. Il peut devenir stadier ou assurer la sécurité pendant les concerts. Il maîtrise le protocole de gestion des mouvements de foule pour la sécurité de tous.

Quelles conditions de travail doit accepter un agent de sécurité ?

Le métier demande une grande disponibilité au niveau des horaires. L’agent de sécurité peut travailler les week-ends et les jours fériés. Lorsqu’il prend son tour de garde, il doit attendre la relève. Ses journées s’étirent souvent sur 12 heures d’affilées. La fonction implique de rester debout de longues heures. Une bonne condition physique est nécessaire pour assurer le poste et veiller la nuit. Mais il est toujours possible de s’orienter vers la télésurveillance. Le métier offre plusieurs options.

Evolution de carrière pour un agent de sécurité

Quelles sont les perspectives d’évolution de carrière pour un agent de sécurité ?

Comme dans toute profession, l’expérience est synonyme de responsabilités. Les agents titulaires d’un BAC+3 ont directement accès aux postes d’encadrement. En revanche, tous les agents de sûreté n’ont pas le statut de salarié d’entreprise.

Où postuler pour devenir agent de sécurité ?

Toutes les grandes structures font appel aux agences spécialisées pour garantir la sécurité des biens et des personnes. Souvent, il s’agit de prestations de services réalisées par des indépendants, affectés sur différents sites. Les offres d’emploi varient en fonction des régions. Les grandes villes parisiennes et les Bouches-du-Rhône manquent de candidats. Vous trouverez facilement un premier emploi pendant la saison touristique, le long des côtes. En règle générale, pour devenir agent à plein temps, il est conseillé de se spécialiser.

Quelles formations supplémentaires sont-elles utiles pour évoluer dans la sécurité ?

La formation sécurité incendie (SSIAP) trouve un intérêt dans toutes les branches. Tous les bâtiments ont un dispositif contre les risques d’incendie. Il faut vérifier les équipements et surveiller les sites industriels sensibles. L’agent cynophile de sécurité joue un rôle dissuasif important sur les sites de stockage ou sur les parkings. Une formation de maître chien facilite le recrutement pour les postes de gardiennage. Le métier d’agent de sécurité débouche sur d’autres activités.

Quelles spécialisations autorise l’ancienneté d’un agent de sécurité ?

Un agent expérimenté peut se reconvertir dans la sécurité rapprochée et devenir garde du corps attitré. Si la prise de risque au quotidien ne vous fait pas peur, postulez pour devenir convoyeur de fonds ! Si vous souhaitez terminer votre carrière avec une activité plus tranquille, la formation et le conseil donnent l’opportunité de réaliser des audits en sécurité.

Retour haut de page