Agent de sécurité incendie SSIAP 1

Que savoir à propos d’un agent de sécurité incendie ?

Le travail d’un agent de sécurité incendie est de veiller à l’entretien et à la protection des matériels, de sorte que le système d’alarme puisse se déclencher lors des incendies. Par ailleurs, il est aussi de sa responsabilité d’être sûr que les extincteurs soient fonctionnels.

Une autre de ses tâches est de réagir avec promptitude, lors d’un incendie par exemple. Cette réactivité doit également se constater lors des incendies des établissements recevant du public (ERP). Il en est de même pour les immeubles de grande hauteur (IGH).

Par ailleurs, il est également du devoir d’un agent de sécurité incendie de mettre en pratique ses connaissances pour les opérations de secours qu’il a apprises lors de sa formation SSIAP 1. Une autre compétence que doit avoir un agent de sécurité incendie est sa maîtrise du système incendie, y compris les outils d’incendies (extincteurs et autres).

En dehors des capacités ci-dessus, l’agent de sécurité incendie doit savoir que faire et comment se comporter en cas d’incendie. Ce dernier devra être en de bonnes conditions physiques pour pouvoir exécuter sa mission. Toutefois, au cours de la formation SSIAP 1, un certificat médical sera obligatoirement exigé.

Ces détails ne suffisent pas pour faire de ce dernier un bon agent de sécurité incendie. Pour être plus complet, il doit être bon communicant. En plus de cela, les agents de sécurité ont des tâches bien précises à effectuer.

Quels processus suivre afin d’être un agent de sécurité incendie ?

De nos jours, solliciter les services d’une agence de sécurité incendie n’a rien d’exceptionnel. Les éventuels clients le font dans le but de bénéficier eux-mêmes de protection et par la suite la sécurité de leurs biens. Par ailleurs, il y a des conditions auxquelles il faut nécessairement se conformer pour être un agent de sécurité.

De ce fait, on dénote certains diplômes et des compétences indispensables :

  • Le suivi d’une formation en prévention de l’environnement et de la santé, précisément sur la sécurité incendie ;
  • Être en possession d’un CAP agent de sécurité ;
  • Être en possession d’une mention complémentaire sûreté des lieux accessibles au public ;
  • Être en possession d’un Brevet Professionnel agent technique de prévention et de sécurité ;
  • Être en possession d’un Bac sécurité-prévention ;
  • Avoir un Bac pro Métiers de la sécurité.

Aussi est-il que ce parcours permettra à l’apprenant d’avoir une large notion de secourisme. Il sera également apte à gérer des différends. Un autre aspect positif de ces études est que le formé pourra prévenir les risques d’incendie.

Cependant, un BTS Management opérationnel de la sécurité permettra à ce dernier d’avoir une connaissance bien plus spécifique. Mieux encore, il lui est possible de se lancer dans une Licence professionnelle Sécurité des biens et des personnes.

D’autre part, le fait de poursuivre ces études de bac+2 à bac+3 favorisera son orientation vers des postes à responsabilités. Outre la formation qu’il aurait suivie, ce dernier ne devrait pas être un repris de justice.

Pour ce qui est des compétences, il y a :

  • La capacité à être patient et calme ;
  • La capacité à être sur ses gardes ;
  • La maîtrise des outils d’alarmes et de surveillance basique ;
  • La maîtrise des préliminaires en rescousse ;
  • Avoir connaissance des règles déontologiques de son métier ;
  • La capacité de lire un plan.

Hormis ces compétences essentielles, un agent de sécurité incendie doit suivre des formations spécifiques afin d’avancer dans le corps de métier qu’il a choisi.

La formation continue pour un agent de sécurité incendie

Au cours de sa formation, pour avoir le SSIAP 1, l’agent de sécurité incendie doit s’arranger de sorte à appliquer des solutions convenables face à chaque type de problèmes. Un point positif avec ce domaine d’activité est que l’on a la possibilité de la pratiquer quand bien même, on est salarié dans un autre secteur.

  • Le Titre professionnel-TP-agent de sûreté et sécurité privée ;
  • La professionnalisation et la Validation des acquis de l’expérience ;
  • Le Titre à Finalité Professionnelle-agent de prévention et de sécurité incendie.

Assez de formation continue que l’on pourra suivre afin de devenir un agent de sécurité incendie.

Grâce aux diplômes suivants, il y a de fortes chances d’avoir une place méritée en tant qu’agent de sécurité incendie.

  • Le SST qui est un moyen efficace pour être un agent de sécurité incendie ;
  • Les dispositifs de financement de son entreprise au cours d’une séance d’apprentissage pourront être une porte d’entrée. Cela est aussi possible par l’appui du Compte personnel de formation (CPF) ;
  • Le Pôle Emploi est également une option.

En tant que forme pour être agent de sécurité incendie, l’on devra impérativement reconduire son SSIAP 1 après en avoir fait usage pendant trois ans. Ainsi, le recyclage SSIAP 1 devra avoir lieu avant la date de fin de validité de son habilitation. Par ailleurs, s’il arrivait que le délai soit atteint, il est possible de faire une remise à niveau pour son SSIAP 1.

C’est toujours dans cette optique qu’il est recommandé de suivre la formation au cours du déroulement de sa vie professionnelle. Pour ce faire, il faudra accepter les nouvelles habilitations et développer de nouvelles compétences. Ces dernières peuvent toutefois être d’ordres administratifs, techniques, en négociation ou en informatiques.

Quel débouché pour un agent de sécurité incendie ?

Un agent de sécurité incendie a assez de débouchés. En effet, il a de nombreuses chances d’évoluer dans le domaine qu’il a choisi. Toutefois, ce dernier peut quitter son poste et passer de simple agent de sécurité à chef d’équipe ou chef de service incendie.

Pour donner suite à ces faits, en plus de l’expérience professionnelle, un agent ayant un SSIAP 1 doit avoir un SSIAP 2. Mis à part cette possibilité, un agent de sécurité incendie peut créer sa propre structure de sécurité privée. 

En définitive, être agent de sécurité est un atout pour la société. Ces derniers sont complémentaires aux pompiers. Par ailleurs, il convient de suivre une formation rigoureuse et de qualité pour exercer ce métier d’assistance.

Retour haut de page