comment devenir veilleur de nuit

Bien qu’il n’existe pas d’études particulières pour devenir veilleur de nuit, les formations disponibles pour intégrer ce secteur sont nombreuses. Elles varient en fonction des ambitions professionnelles du veilleur et du secteur d’activité dans lequel son établissement travaille.

Les employeurs exigeront de la part du veilleur de nuit outre le diplôme, certaines compétences capitales et une maîtrise parfaite de ses missions. Il doit chercher à obtenir l’un des diplômes suivants et à disposer de ces quelques qualités avant de se lancer. Alors, comment devenir veilleur de nuit?

Quelles formations pour devenir veilleur de nuit ?

Les veilleurs de nuit sont des professionnels chargés de veiller à l’intégrité physique et mentale des personnes vivant dans l’établissement où ils travaillent. Pouvant s’apparenter à un agent de sécurité de nuit, ils sont parfois amenés à assurer la protection de personnes âgées, de malades ou de jeunes enfants. La profession nécessite de travailler la nuit, ce qui signifie que le veilleur doit avoir un rythme de vie lui permettant de supporter ces horaires.

Il n’existe pas de formation particulière pour devenir veilleur de nuit, mais certains diplômes peuvent favoriser l’accès rapide au poste. L’employeur exigera un diplôme en fonction de son domaine d’expertise qui peut être l’hôtellerie ou la sécurité. Les aspirants veilleurs de nuit peuvent chercher un CAP service hôtelier agrémenté d’une mention complémentaire en année.

Le CAP agent de sécurité, le BTS hôtellerie restauration et le BAC STHR, sont d’autres diplômes qui permettraient d’entrer dans le secteur. Les sociétés de sécurité privée préfèrent souvent donner des formations internes afin de transmettre à leurs employés, les spécificités de leurs attentes et les procédures.

Il faudrait noter que les hôpitaux exigent de leurs veilleurs de nuit qu’ils aient une formation initiale ou une expérience dans le domaine médico-social. Les établissements qui accueillent des clients comme les hôtels recherchent généralement des surveillants de nuit qui connaissent les gestes de premiers secours.

Les offres d’emploi pour un simple poste d’accueil et de surveillance indiquent qu’aucun diplôme n’est requis. L’établissement peut proposer dans ce cas, une formation spécifique selon les missions qui seront confiées à l’agent.

Dans le domaine de l’hôtellerie, le veilleur de nuit devra être capable d’assurer le calme pour que le sommeil des clients ne soit pas troublé. Il peut avoir des missions d’accueil et de service au même titre que les réceptionnistes. Il est également possible qu’il exécute des tâches liées à l’accompagnement des résidents.

icône représentant un veilleur de nuit devant une porte, comment devenir veilleur de nuit

Autres formations à suivre en tant qu’aspirant veilleur de nuit​

Les organismes comme GRETA ou AFPA proposent des formations continues aux personnes qui tentent une reconversion professionnelle en veilleurs de nuit. Il est possible de suivre les cours en présentiel ou à distance. Elles donnent droit à l’obtention d’un diplôme ou d’une certification reconnue.

Pour financer son parcours, le veilleur de nuit peut passer par le compte CPF ou Compte personnel de Formation. Il s’agit d’un compte permettant de disposer d’un volume d’heures de formation durant tout le parcours professionnel. Ces heures servent à financer des formations pour entretenir et faire progresser le niveau de qualification et les compétences professionnelles de l’individu.

Les formations de veilleur de nuit ou de professionnels de la surveillance et de la sécurité peuvent être financées par le pôle emploi. Les collectivités prennent aussi part au financement des formations qualifiantes.

Les personnes travaillant dans le secteur sans diplôme peuvent passer une VAE ou validation des acquis de l’expérience. Cela leur permettra d’associer une certification ou un niveau d’étude aux compétences acquises sur le terrain. Cette qualification est très intéressante et peut servir de justificatif des différents savoir-faire appris dans un dossier.

Le veilleur de nuit qui travaille dans un hôtel ou dans un cadre médico-social peut accéder à d’autres postes. Il est possible qu’il fasse partie de l’équipe de jour et qu’il devienne chef d’équipe dans d’importants établissements. L’employeur peut étoffer ses missions et lui donner des attributions administratives ou l’accueil des résidents. Le parcours de formation d’un veilleur de nuit dépend de ses aspirations professionnelles.

Comment devenir veilleur de nuit : les compétences requises​

La principale qualité du veilleur de nuit professionnel est sa capacité à résister à la fatigue. C’est une personne qui résiste bien à un travail nocturne et qui dispose d’un véritable sens du contact. Il aura à accueillir les clients et à communiquer avec eux. Le sens du contact concerne non seulement les clients ou résidents, mais aussi le personnel.

Il peut recevoir des tâches administratives ou des services à effectuer au cours des heures de travail, ce qui implique des qualités en matière d’organisation. Le veilleur de nuit est polyvalent et capable de gérer des situations de crise. Il possède un bon sens de l’orientation, ce qui lui permet d’intervenir rapidement au sein de l’établissement. Il est à l’aise avec le travail de nuit et supporte bien les horaires décalés.

L’employeur peut exiger certaines compétences spécifiques en fonction de l’établissement. Le veilleur de nuit doit par exemple avoir des connaissances en matière de sécurité, de secourisme ou d’évacuation des lieux en cas d’incident. Les employeurs peuvent rechercher des personnes maîtrisant les normes incendie ou capables de s’occuper des résidents.
Le veilleur de nuit travaille dans des motels, des pensions et des complexes de luxe de tous les niveaux. Il répond aux sollicitations directes et téléphoniques afin d’aider les clients et gérer leurs divers besoins.

veilleur de nuit en tenue jaune et casquette noire, qui tient une torche et qui fait sa ronde.

Que faut-il savoir avant de devenir veilleur de nuit ?​

Les aspirants veilleurs de nuit doivent nécessairement connaître les missions d’un veilleur de nuit professionnel avant d’intégrer le secteur. Ces professionnels interviennent pour assurer la sécurité des résidents d’un établissement, mais leurs missions varient selon le lieu et la situation.

Le surveillant de nuit qui travaille dans une maison de retraite n’aura certainement pas les mêmes missions que celui qui travaille dans un hôtel. Mais quel que soit l’établissement dans lequel il travaillera, il aura à accomplir les missions suivantes :

  • Veiller à la sécurité de l’établissement et de ses résidents ;
  • Prévenir les situations qui pourraient perturber le calme ;
  • Faire régulièrement des inspections ;
  • Vérifier le fonctionnement des systèmes électriques, de sécurité et de chauffage ;
  •  Aider les clients en répondant à leurs besoins.

Il revient au veilleur de nuit de trouver des solutions aux urgences et d’exécuter des fonctions traditionnelles d’un réceptionniste. Il travaillera à la conciergerie, à la réception et vérifiera l’identité des clients. Il effectuera les listes d’arrivées et de départs.

Le surveillant de nuit enregistre tous les événements importants de la nuit en vue d’avertir le directeur et ses collègues qui prennent le relais. Le salaire du débutant est supérieur au SMIC, soit 1 500 euros par mois pour un contrat de 35 heures. Cette rémunération peut atteindre 2 000 euros nets mensuels selon les attributions du veilleur.

Il est possible que le veilleur de nuit perçoive un salaire mensuel supérieur à 2 000 euros, mais cela dépendra de son évolution. En France, le surveillant de nuit est mieux payé que celui qui travaille dans la journée.

Comment devenir veilleur de nuit : en résumé

Les veilleurs de nuit n’ont pas de formations universitaires spécifiques qui leur permettent d’obtenir des certificats pour accéder au poste. Ils peuvent toutefois obtenir un diplôme dans une filière relative au secteur de l’établissement pour lequel ils vont travailler. Il existe des centres privés qui offrent des formations spéciales aux aspirants veilleurs de nuit afin qu’ils puissent travailler pour n’importe quel établissement.

Retour haut de page