Comment devenir rondier intervenant

Le métier d’agent de sécurité consiste à assurer la sécurité des biens et des personnes. Au-delà de cette fonction, il a d’autres missions qui varient en fonction du type d’agent de sécurité qu’il est. En effet, on distingue plusieurs types d’agents de sécurité, dont celui de rondier intervenant. Dans le secteur de sécurité, le rondier exerce des missions en solo comme en équipe. Qu’est-ce qu’un rondier intervenant ? Quelles sont les missions qui lui sont attribuées? Quelles sont les qualités requises pour être rondier intervenant ? Comment devenir rondier intervenant? Voici l’essentiel à savoir sur ce métier.

Qu’est-ce qu’un rondier intervenant ?

On peut définir le rondier intervenant comme un agent de sécurité qui effectue des rondes de surveillance. Cela peut être des rondes en véhicule (auto, moto) ou à pied, dans l’optique de contrôle et de prévention. En d’autres termes, c’est un agent de sécurité qui assure la surveillance des sites dont il est en charge.

Pendant son service, le rondier intervenant peut travailler seul ou être accompagné d’un chien comme il peut être en équipe. Dans le premier cas, il s’agit d’un Agent de Prévention et de Sécurité (APS). Par contre, lorsqu’ il est accompagné d’un chien, on parle d’agent cynophile. Ce professionnel de la sécurité peut également intervenir en cas d’alerte sur l’un des sites dont il a la charge.

agent cynophile en uniforme bleu fait la ronde avec son chien

Quelles sont les missions d’un rondier intervenant ?

Comme annoncé plus haut, le rondier intervenant a deux principales missions, à savoir : réaliser des rondes véhiculées et intervenir en cas d’alerte.

Réaliser des rondes véhiculées

Les rondes et les trajets que réalise cet agent de sécurité sont planifiés. Quant au planning, il est dressé par la société de sécurité pour laquelle il travaille et par ses clients. Lors de ses rondes, cet agent de sécurité vérifie les éventuelles anomalies sur les sites comme : les intrusions, les dégradations ou encore les débuts dincendie. Lors de ses rondes, le rondier intervenant se charge non seulement de la fermeture des locaux, mais aussi de l’activation du système d’alarme sur les sites.

Intervention en cas d’alerte

Les interventions en cas d’alerte sont généralement demandées par le centre de télésurveillance ou le propriétaire des locaux. Le professionnalisme du rondier intervenant peut aussi être demandé automatiquement sur son téléphone portable grâce à un système d’alarme.

Cependant, son numéro doit préalablement faire partie de ceux enregistrés sur le système. Il se rend alors sur les lieux afin de lever le doute. En effet, une fois alerté, le rondier intervenant se rend directement sur les lieux dans le but de s’assurer qu’il s’agit d’une fausse alerte ou d’une réelle tentative d’effraction.

Dans ce dernier cas, il doit prévenir le client, le centre de télésurveillance ou, dans le pire des cas, contacter la police ou la gendarmerie. Dans certains cas, le rondier peut intervenir par lui-même afin de maîtriser l’intrus. Toutefois, il est libre de choisir de ne pas s’exposer au risque. Outre ces deux missions principales, le rondier intervenant se charge également de rédiger des rapports dintervention. En effet, il doit fréquemment rendre compte à sa hiérarchie  ainsi qu’au client par l’intermédiaire d’une fiche de visite.

C’est le professionnel de sécurité auquel il faut faire appel pour assurer la protection des locaux d’une entreprise ou d’un chantier. Le rondier intervenant doit aussi procéder aux actions de sauvegarde adaptées. Il s’assure également de la continuité de la protection du site en fonction des consignes prédéterminées.

C’est un métier qui peut s’avérer éprouvant, car il n’est pas rare qu’il y ait plusieurs « levées de doute » à effectuer. Le rondier intervenant peut donc être amené à parcourir  plusieurs kilomètres en une seule nuit. Il n’est pas rare qu’un rondier roule entre 300 et 400 km. C’est pour cela que le métier de rondier intervenant requiert de l’endurance. En effet, c’est une qualité qui lui permettra de supporter les longues nuits et les nombreux va-et-vient.

Autre point important : ce professionnel se doit d’être responsable, réactif et autonome.

Quelles formations pour devenir rondier intervenant ?

Il n’y a pas besoin d’une formation spécifique pour exercer le métier de rondier intervenant. Par contre, plusieurs formations y donnent accès, notamment la formation CQP APS et la formation CQP ASC. La première permet d’obtenir le diplôme d’agent de prévention et de sécurité. Comme alternative à cette formation, vous pouvez suivre une formation initiale (CAP agent de sécurité, Bac Pro sécurité prévention, etc.).

Quant à la deuxième formation, elle est destinée aux rondiers qui souhaitent travailler en tandem avec leur chien. C’est le moyen idéal pour obtenir le diplôme d’agent cynophile. Peu importe la formation choisie, le rondier reçoit une carte professionnelle d’agent de sécurité. Cette dernière est délivrée par le CNAPS et elle est indispensable pour exercer le métier de rondier intervenant.

Combien gagne un rondier intervenant ?

agent de sécurité avec une casquette et une veste bleue qui discute dans son oreillette.

Les tarifs d’un rondier intervenant varient en fonction de la structure pour laquelle il travaille de son expérience et du type d’intervention. Ce dernier critère est celui qui impacte le plus le prix d’un rondier intervenant.

Une ronde planifiée par le client se fait généralement sur devis. Mais grosso modo, le rondier perçoit entre 22 et 35 € hors taxe l’heure. Dans le cas d’une intervention sur alarme afin de lever le doute, le tarif perçu par le rondier intervenant oscille entre 55 et 65 € hors taxe. En moyenne, le rondier intervenant perçoit 1 900 euros par mois, soit 23 010 € l’année.

Quant au cynophile, son salaire est un peu plus élevé, car sa profession est un peu plus exigeante et requiert de l’abnégation. De ce fait, sa rémunération évolue de façon régulière avec un salaire mensuel qui oscille entre 1 500 et 1 900 € brut. Il perçoit également des indemnités de la part de l’employeur pour l’entretien du chien, pour le transport, d’habillage, etc.

Comment devenir rondier intervenant: en résumé

Somme toute, le rondier intervenant est un métier qui peut être exercé sans une formation spécifique. Cependant, elle requiert quelques connaissances qui ne s’obtiennent qu’à la suite de certaines formations, notamment la formation CQP APS et la formation CQP ASC. Exercer ce métier nécessite également certaines qualités comme la responsabilité, la réactivité et de l’autonomie.

Retour haut de page